Accueil / Nos actions / Manifestations / Elevage des 9000 visons à Emagny : Histoire d’une mobilisation

Elevage des 9000 visons à Emagny : Histoire d’une mobilisation

Le samedi 11 octobre 2014, un grand rassemblement était organisé à Besançon par l’Association Combactive, pour continuer à œuvrer pour la fermeture de l’élevage de visons d’Émagny .

Dès la fin de la matinée, le Village Associatif commence à s’installer sur l’Esplanade des Droits de l’Homme, face à la Mairie de Besançon. Aux environs de 14 h, le Président de l’Association Combactive, explique le déroulement de la manifestation contre cet “élevage de la honte”, qui est en grande partie illégal, et qui exploite les animaux pour son profit en leur faisant subir un véritable calvaire. L’éleveur est sous le coup de plusieurs procédures judiciaires (exploitation de terrain sans autorisation préfectorale, pollution des sols et des rivières, visons en surnombre, etc…), malgré tout, il continue son activité.

Puis c’est le début de la Marche dans les principales rues de Besançon, en un cortège composé d’environ 200 personnes venues de différents endroits de France, et même de Suisse, mais aussi bien sûr de Besançon et de ses environs. En tête de la Marche, une petite mise en scène : une remorque dans laquelle se trouvent trois pauvres visons poursuivis par un couple de cromagnons vêtus de fourrure… Vient ensuite le cortège, avec les habituelles bannières et les pancartes.

Arrivés à Émagny, Un cortège silencieux se met en place pour ne pas effrayer les visons. Il y a un déploiement important des Forces de l’Ordre, une petite cinquantaine de gendarmes qui attendent, installés le long de l’élevage, et barrant l’accès à la maison de l’éleveur qui se trouve juste à côté. Un sitting en silence est organisé.
Avant de repartir, Christophe Marie, notre porte parole , déclare qu’une situation comme celle-ci, c’est-à-dire une personne qui détient des animaux d’une manière totalement illégale, avec des installations qui ne sont pas aux normes, ne serait pas acceptée s’il s’agissait d’un refuge, et que ce refuge serait fermé depuis déjà longtemps.

Une délégation composée des représentants de quatre mouvements (Combactive, FBB, Fourrure Torture, SNDA) accueillie à la Préfecture a reçu l’engagement d’une plus grande fermeté des Services de l’État face aux nombreuses et intolérables irrégularités constatées sur le site d’Emagny. À suivre, donc…

Le dimanche 12 octobre, une “visite surprise » a eu lieu dans cet “élevage de la honte”.

Next Prev
20141011_manifestation_emagny_30
20141011_manifestation_emagny_71
20141011_manifestation_emagny_74
20141011_manifestation_emagny_87
20141011_manifestation_emagny_111
20141011_manifestation_emagny_182
20141011_manifestation_emagny_264
20141011manif_emagnyloan_04
20141011manif_emagnyloan_08
20141011manif_emagnyloan_46
20141011manif_emagnyloan_83
20141011manif_emagnyloan_104
20141011manif_emagnyloan_116
20141011manif_emagnyloan_132
20141012_elevage_emagnyloan_11
20141012_elevage_emagnyloan_28
20141012_elevage_emagnyloan_31
20141012_elevage_emagnyloan_34
sanstitre1
20141011_manifestation_emagny_05
Next Prev

Plus d’infos : emagny-elevage-visons.fr

Voir aussi

emagny660

La Fondation sur France Info : l’information sur la fourrure plus que jamais nécessaire.

A l’occasion de notre nouvelle campagne, visible sur plus de 1 000 panneaux d’affichage dans …

One comment

  1. Vous avez raison d’organiser cette vaste campagne d’affichage contre la fourrure. C’est par ces supports visuels que les gens sont sensibilisés. Cela a un coût assez lourd pour la Fondation mais c’est à son honneur. Les grandes associations dont la vôtre devraient faire la même chose chaque été contre l’Espagne qui laisse torturer à mort des milliers lévriers galgos dont les propriétaires ne veulent plus. Contre l’abattage halal aussi qui prospère en France au mépris des lois laïques et dont personne ne parle plus beaucoup mais qui est toujours là. Merci pour votre action exemplaire pour la défense animale timorée voire dans de nombreux cas inexistante en France.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *