Accueil / Actualités / Fourrure, le look qui tue…La nouvelle campagne d’affichage de la Fondation
campagne2015660

Fourrure, le look qui tue…La nouvelle campagne d’affichage de la Fondation

Notre nouvelle campagne est de nouveau visible sur des centaines de panneaux à Paris depuis le 2 février 2016. Elle l’avait été 21 au 31 décembre 2015, sur plus de 1 000 panneaux d’affichage dans les grandes villes françaises : à Paris et en Île-de-France, mais aussi à Bordeaux, au Havre, à Lyon, à Marseille, à Montpellier, à Nantes, à Nice, à Rennes, à Strasbourg et à Toulouse.

 

La campagne à Bel Est

 

Elle reprend les bases du combat historique de notre présidente contre les dérives de la mode qui sacrifie chaque année 140 millions d’animaux aux caprices d’une société de consommation déconnectée de toute éthique et de tout respect pour l’environnement et les animaux.
C’est un engagement essentiel car, à l’heure de la COP21 et de l’engagement grandissant contre les dégâts occasionnés par l’homme à
notre planète, il est aussi stupide qu’absurde de sacrifier des ressources naturelles de plus en plus rares à un simple caprice, tout en générant d’effroyables souffrances. Non, la fourrure n’est pas écologique ! Les millions d’animaux élevés ne le sont que pour leurs
peaux, leurs carcasses sont détruites. Les déjections de ces élevages engendrent de graves pollutions pour les écosystèmes où ils sont installés. L’énergie nécessaire pour produire un manteau en véritable fourrure à partir d’animaux provenant d’élevages est 20 fois supérieure à celle nécessaire pour produire l’équivalent en synthétique. Les produits utilisés dans les tanneries sont également très toxiques.

Notre campagne en situation :

Next Prev
paris02stgeorges

Paris

paris01

Paris

Montgeron (91)
Montgeron (91)

 

 

Lyon
Lyon
Nord Est de la France
Nord Est de la France
Nord Est de la France
Nord Est de la France
Nord Est de la France
Nord Est de la France
Nord Est de la France
Nord Est de la France
Nord Est de la France
Nord Est de la France
Enghein les Bains
Enghein les Bains
Issy les Moulineaux
Issy les Moulineaux
St Gratien
St Gratien
Dans l'ouest de la France
Dans l’ouest de la France
Lyon
Lyon
Dans l'ouest de la France
Dans l’ouest de la France
Dans le sud de la France
Dans le sud de la France
Dans le sud de la France
Dans le sud de la France
Sur le boulevard périphérique de Paris
Sur le boulevard périphérique de Paris
Sur le boulevard périphérique de Paris
Sur le boulevard périphérique de Paris
Image4
Image1
Next Prev

Oui, la fourrure est cruelle !

Les visons, les renards et autres chiens viverins sont élevés dans des cages minuscules exposées aux intempéries. Les cas d’automutilation sont fréquents. Les malheureux sont ensuite gazés, électrocutés ou simplement assommés afin de ne pas abîmer leurs précieuses fourrures lors de l’abattage.

Oui, la fourrure est inutile !

Depuis le Moyen Âge, qui a encore besoin de fourrure pour se protéger du froid ? Il existe par ailleurs des fourrures synthétiques de
bonne qualité qui ont en outre l’avantage d’exister dans toutes les couleurs.

Oui, des chiens et des chats sont sacrifiés pour leurs peaux !

Bien qu’interdites dans l’Union européenne, ces fourrures importées d’Asie et rebaptisées de noms fantaisistes, sont écoulées sous forme de cols ou de jouets. Oui, l’Union européenne est le premier producteur de visons du monde !
Avec 6 000 fermes d’élevage, l’UE représente 70 % de la production mondiale de fourrures de vison et 63 % de la production de fourrures de renard. 12 millions de visons sont tués chaque année au Danemark. Le reste provient de Russie, du Canada, des États-Unis et de plus en plus de la Chine, où la main-d’oeuvre est très bon marché et les lois pour la protection des animaux sont totalement absentes.

Oui, la France est particulièrement concernée !

On trouve dans notre pays une vingtaine d’élevages de visons : 190 000 visons d’Amérique y sont élevés, puis gazés, chaque année. Agrandie illégalement, la ferme d’Emagny et ses 9 000 visons, est dans le collimateur des associations depuis plusieurs années et la Fondation participe régulièrement aux manifestations demandant sa fermeture. En Poitou-Charentes, 55 000 lapins Orylag, une race
créée pour la fabrication de fourrure, sont également sacrifiés en 2011. Au total, 40 millions de fourrures de lapin sortent annuellement des abattoirs français.

20141012 Elevage Emagny-Loan_31
Émagny, l’élevage de la honte

Oui, il est possible de faire changer les lois !

Le Royaume-Uni a interdit tout élevage d’animaux à fourrure pour des raisons éthiques, depuis le 1er janvier 2003. Aux Pays-Bas, les élevages de renards et de chinchillas sont interdits. Quatre Länder allemands imposent des règles strictes pour les fermes à fourrure. Les provinces d’Autriche ont prohibé l’élevage des animaux à fourrure ou imposé des normes strictes. En Suisse, la législation interdit l’élevage intensif des animaux à fourrure. En Croatie, au 1er janvier 2017, l’élevage des animaux pour leur fourrure sera interdit. Au Danemark, les élevages de renards le seront totalement en 2024.

Voir aussi

peta2

La vérité en face pour les clients de ce magasin de cuir à Bangkok.

Laissez-vous surprendre comme l’ont été ces clients de ce magasin éphémère à Bangkok en découvrant …

10 comments

  1. sa suffit de faire souffrir c’est pauvres animaux tous cela pour faire des vêtements laisser les vivre en paix stopppp

  2. J’ai honte pour la race humaine

    Joce 35

  3. le commerce de la fourrure est ignoble il crée des monstres pas des emplois

    bravo à la fondation BARDOT pour son nolble combat contre cette mode infame et polluante

  4. FUCK LA FOURRURE!
    merci bb pour votre combat sans faille!

  5. Je trouve inadmissible de faire souffrir des êtres vivants pour la futilité humaine c’est honteux

  6. Gaétane Scozzafave

    j’ai vu dernièrement une vidéo absolument ignoble, et je ne trouve pas les mots pour décrire l’indicible : le traitement infligé à des chiens en chine, afin de récupérer leur fourrure et autres…
    faire souffrir des animaux ainsi c’est révoltant.
    je soutiendrai de n’importe quelle façon une action contre cette ignominie !

  7. GUFFROY Frédérique

    Je suis horrifiée de voir un retour en arrière dans les prises de conscience !!! Force est de constater qu’il y a de plus en plus de fourrure et d’accessoires l’ utilisant par rapport à quelques années auparavant… Le combat est rude face au commerce et au profit à en tirer et il faut être bien vigilant pour ne pas participer à ce massacre malgré soi, les ruses pour nous imposer ne serait-ce que quelques poils étant nombreuses ! Merci à tous ceux qui se battent pour faire cesser cette ignominie et honte à tous les autres…

  8. je trouve que la derniere affiche de la campagne est trop sexy et la jolie jeune femme est plutôt mise en valeur par la capuche que j espere etre une imitation cela ressemble davantage a une publicite qu a une campagne contre la souffrance animale je crains que nous n obtenions le contraire de l effet escompte

  9. J’ai l’année dernière acheté ma doudoune qui a de la vraie fourrure. Malheureusement j’ai pris conscience de tout cela trop tard, sinon je ne l’aurai évidemment pas acheté. Plus jamais je n’achèterai de fourrure, il faut que tout cela cesse. C’est trop horrible de faire souffrir des êtres innocents juste pour notre petit plaisir … J’espère qu’un jour, comme en Angleterre, une moins passera pour qu’en France on interdise la production de fourrure ainsi que les élevages. Et peut être qu’un jour la vraie fourrure sera complètement interdite dans le monde, je l’espère vraiment.

  10. Helene Chaffardon

    Bonjour, comment puis-je me ;procurer l’autocollant rouge »fourrure stop à la torture svp ? Merci

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *